Suite aux propos tenus par le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge lors de l’étude des crédits du 2 mai dernier, concernant l’absence de bourses pour les étudiantes et les étudiants à temps partiel, la FAEUQEP réplique ce matin dans un communiqué où elle insiste sur le caractère infondé des justifications du ministre.

En effet, soutenir financièrement les étudiantes et les étudiants les plus démunis, loin d’être un danger comme le soulignait le ministre, ne peut être que bénéfique pour la persévérance scolaire et la diplomation des temps partiels. La FAEUQEP rend également disponible un avis détaillé où elle développe sur les conditions de réussite de cette population étudiante.

Pour lire le communiqué, cliquez ici

 

Document de l’avis détaillé, cliquez ici

La suite des autres articles, ci-dessous: