Close

Revendications

Promouvoir l’éducation permanente

L’accessibilité aux études supérieurs est un enjeu fondamental en éducation. L’éducation permanente permet aux populations étudiantes d’accomplir leur parcours académique tout en suivant un cheminement qui respecte leurs spécificités. En effet, en ayant une offre de cours souvent bonifiée les soirs et les fins de semaines et en créant des programmes actualisés qui facilitent une intégration au marché du travail ou encore un perfectionnement des compétences professionnelles, les facultés d’éducation permanente peuvent desservir une population étudiante spécifique (parents étudiants, travailleurs, etc.) De plus, ces facultés innovent sur le plan de la formation à distance, permettant ainsi aux gens éloignés des grands centres d’avoir accès aux études universitaires.

La reconnaissance des acquis expérientiels

La pression se fait de plus en plus forte sur les universités québécoises pour qu’elles adoptent des mesures concrètes d’évaluation et de reconnaissance des acquis expérientiels. Les changements démographiques ainsi que la croissance du nombre de gens qui effectuent ou souhaitent effectuer un retour aux études font de la reconnaissance des acquis expérientiels et académiques un dossier d’une importance capitale. Il est donc impératif d’apporter des changements conséquents.

L’aide financière aux étudiants à temps partiel

L’aide financière aux études (AFE) du gouvernement du Québec n’offre actuellement aucune bourse aux étudiants et étudiantes à temps partiel. En effet, une personne qui souhaite obtenir un soutien financier pour faire des études à temps partiel obtiendra de l’aide uniquement sous forme de prêt. Il s’agit d’un obstacle à l’accessibilité et la FAEUQEP continue ses interventions auprès d’élus québécois et de divers comités ministériels pour apporter des changements bénéfiques.

Santé psychologique étudiante

De nombreuses études démontrent que la santé psychologique chez la population étudiante est plus précaire que dans l’ensemble de la population. La crise sanitaire occasionnée par la pandémie de COVID-19 semble avoir exacerbé cette problématique. Des ressources humaines ainsi que matérielles doivent être débloquées pour les étudiantes et les étudiants. Les établissements d’enseignement ainsi que les paliers de gouvernement concernés doivent prendre acte de la situation.

Formation à distance

Bon nombre d’étudiantes et d’étudiants dans les facultés d’éducation permanente effectuent leurs études à distance. La généralisation de l’enseignement à distance en réponse à la pandémie a fait resurgir de nombreux questionnements sur la qualité de l’offre de cours. Si les étudiants et les étudiantes déboursent le même montant pour suivre une formation à distance, il faut absolument que celle-ci soit ajustée afin d’être de valeur égale à une formation en présentiel.
Défiler vers le haut